jeudi 10 mars 2016

Liste des trois mille de Salvador Acaso (1975) et de l'Agrupación Montañeros de Bilbao (1980).

Salvador Acaso Deltell (Madrid, 1942) publie une liste des trois mille dans la revue Cimas numéro 33 en septembre 1975. La revue des sports de montagne, comme elle était sous-titrée, est éditée à Madrid entre 1972 et 1980. Salvador Acaso précise qu'il a vérifié sa liste avec un travail antérieur publié dans un journal du Nord par Kulixka. Ce pseudonyme est l'un de ceux qu’utilise Juan Mari Feliú pour signer les articles de montagne périodiquement publiés dans le Diario de Navarra durant les années 70. La première brochure des trois mille de Juan Mari Feliú est publiée, comme nous l’avons vu, en 1976, il est donc possible qu'une liste précédente des trois mille existe dans la presse. Nous n’avons pas trouvé cette liste, si elle existe.

Une copie exacte de la liste d'Acaso corrigeant les erreurs toponymiques et d'altitudes, est publiée en septembre 1980 dans le Boletín de la Agrupación Montañeros de Bilbao, numéro 15. Ce bulletin était commun aux quatre clubs de la capitale biscaïenne : Aldatz-Gora, Bilbao Alpino Club, Club Deportivo Bilbao et la Sociedad Montañera. Le directeur de la publication était, en ce temps-là, Federico Ruiz Arcocha, très probablement l'auteur de l'article. Là, on dit qu'elle est copiée de la revue Cimas, mais sans citer la paternité de Salvador Acaso.


Couverture du Boletín de la Agrupación Montañeros de Bilbao nº15.


Les deux listes dénombrent 104 cimes. Nous mettons ci-dessous celle qui figure dans la revue Cimas telle qu'elle y est reproduite, avec des annotations pour éclaircir quelques erreurs et points confus.


  Nom Altitude  
       
1 Aneto 3404  
2 Posets 3275 (sic)
3 Monte Perdido 3355  
4 Punta Astory 3354 (sic)
5 Montes Malditos 3350  
6 Medio 3345  
7 Espalda del Aneto 3340  
8 Espadas o Llardaneta 3332  
9 Marboré-Cilindro 3328  
10 Corona 3310 (sic)
11 Pico Tempestades 3310  
12 Maladeta Oriental 3308  
13 Pique Longue 3303  
14 Clot de la Hount 3298  
15 Punta Margalida 3258  
16 Marboré 3252  
17 Cerbillona 3247  
18 Perdiguero 3222  
19 Monferrat 3220  
20 Pointe Chaussenque 3205  
21 Rusell 3205  
22 Pitón Carré 3198  
23 Pique-Longue 3194 (1)
24 Maladetta Occidental 3187  
25 Gran Bachimala 3177  
26 Campbell 3175  
27 Lentille 3166  
28 Badet 3161  
29 Pico O. Cascada 3157  
30 Balaitus 3151  
31 Le Bondidier 3150  
32 Tapou 3148  
33 Taillón 3146  
34 Punta Sabre 3145  
35 La Munie 3134 (sic)
36 Literola 3132  
37 Soum de Raymond 3130 (sic)
38 Gourgs Blancs 3128  
39 Pavots 3121  
40 Pico Royo 3121  
41 Punta Ledomeur 3120 (sic)
42 Cabrioles 3116 (sic)
43 Estats 3115 (2)
44 Seil de Baque 3110  
45 Lazat 3107 (sic)
46 Maupás 3102  
47 Infierno 3100  
48 Alba 3100  
49 Pico de la Cascada 3093 (3)
50 Pico Central o Brulle 3093 (3)
51 Neuvielle 3092 (sic)
52 Pico Occ. Cascada 3085  
53 Diente Llardana 3085  
54 Troumouse 3085  
55 Petit Vignemale 3082  
56 Astazu 3080  
57 Montcalm 3080  
58 Bardamina 3079  
59 Sotilo 3073 (sic)
60 Garmo Negro 3070  
61 Spijeoles 3066  
62 Arlaud 3065  
63 Pequeño Bachimala 3061  
64 Espalda del Marboré 3060  
65 Quayrat 3060  
66 Serre Mourene 3058  
67 Vallibierna 3057  
68 Trois Conseliers 3056 (sic)
69 Argualas 3046  
70 Portillos 3044 (4)
71 Camboué 3043  
72 Turón de Neuvielle 3042  
73 Frondiellas 3040 (sic)
74 Bugarret 3036  
75 Bagueñola o Eriste 3035  
76 Culfreda o Batna 3034 (sic)
77 Gourdón 3034  
78 Araguelles-Cregueña 3034 (sic)
79 Gabieto 3031  
80 Biciberri 3030 (sic)
81 Formo o Comolo 3030  
82 Abeille 3028  
83 Beraldi 3027  
84 Lustou 3025  
85 Gabieto Sur 3024  
86 Clarabide 3020  
87 Torre de Marboré 3018  
88 Tuc 3018 (5)
89 Turets o Corqueta 3014 (sic)
90 Biciberri Norte 3014 (sic)
91 Punta Alta 3011  
92 Gias 3011  
93 Ramoungn 3010 (sic)
94 Mulieres 3010 (sic)
95 Belloc 3008  
96 Louseras 3007 (6)
97 Gran Facha 3006  
98 Boum 3006  
99 Esteragne 3005  
100 Arnales 3005  
101 Casco de Marboré 3005  
102 Saint Saud 3003  
103 Agujas de Llosas 3003 (7)
104 Torres de Comolo 3003 (8)


(1) C'est le Pic Long.

(2) C'est la Pique d'Estats, mais en lui attribuant l'altitude du sommet au point géodésique. Aujourd'hui nommée Pointe Gabarró.

(3) Ici, on identifie comme deux cimes différentes ce qui n’en est qu'une. L'erreur peut venir de la carte Gavarnie, numéro 3 de la série verte que l'IGN français dédiait au Parc National des Pyrénées en 1974. Là, figure, outre les dénominations : Occidental, Brulle et Oriental, le nom générique de Pics de la Cascade. Nous avons vu dans la liste de Jacques Jolfre la même erreur.

(4) C'est le Pic du Portillon d'Oô.

(5) C'est la Pointe de las Olas, identifiée comme Tuc dans plusieurs cartes de l'époque.

(6) Louseras est le nom français du Pic de Robiñera.

(7) Sont les aiguilles de la crête de Llosás.

(8) C'est la Pointe Célestin Passet qui figure comme Pico de Cómolos Torres dans une carte publiée par José Piqué dans Montaña, en 1960. Aussi utilisé par Agustín Jolís en 1952.


FTer

mercredi 5 août 2015

Liste des trois mille de Juan Buyse dans Pyrénées (1988).

Après la publication de sa première liste dans Muntanya en 1986, Juan Buyse n'abandonne pas pour autant son projet. À la suite de nouvelles ascensions, recherches, contacts et consultations, il met au point une deuxième version de la liste de 164 sommets. Cette liste devait être publiée dans la revue Os Pirineos, qui, alors, était éditée par la Fédération Aragonaise de Montagne. Il semble que la liste fut expédiée en 1987, mais la publication de la revue s'arrêtait en 1986 et cette deuxième version de la liste de Buyse est restée inédite.

Entre-temps, Buyse, par l'intermédiaire de Maurice Jeannel et du guide Guy Mevelec, arrive à proposer son idée à Robert Ollivier, qui l'accueille avec enthousiasme. "L'équipe", qui se crée alors, comprend du côté français : Louis Audoubert, Maurice-José Jeannel, Marc Jusnel, Jean-Victor Parant, Jean et Pierre Ravier, Michel Sébastien ; et du côté espagnol : Josep Maria Sala, Luis Alejos, Julio Benedé, Agustí Jolís et son épouse Maria Antonia Simó, Jesús María Rodríguez, Juan Mari Feliu, Carlos Sainz, Gerardo et Javier Bielsa, et José Ignacio López. Marc Jusnel, en s'intégrant, abandonne la publication de sa propre liste de trois mille qu'il avait réalisé (elle comprenait 130 cimes principales et 46 secondaires).

Les 30 et 31 janvier 1988, un groupe de travail se réunit chez Buyse, à Siurana, et établit presque définitivement les règles d'admission de cimes et une première liste. Étaient présents : J.M. Feliu, J. Benedé, J. Buyse, Pere Giró, J.I. López, J.M. Ortega, F. Masachs et J. Murciano. À cette table ronde surgissaient les premières divergences à propos des Pics de Los Gemelos et Veteranos promus par José Murciano. Le recensement atteint fut augmenté ensuite d'une manière significative grâce à l'incorporation du projet d'Henri Baudrimont par l'intermédiaire des frères Ravier. H. Baudrimont était ingénieur géographe de l'IGN français et possédait d'énormes archives photographiques et documentaires, résultat de plus de cinquante ans consacrés à l'étude des Pyrénées. Les 28 et 29 février, Henri Baudrimont se déplace à Siurana et Buyse et lui complètent le recensement. Une autre divergence jaillit alors, Marc Jusnel pense que la Pointe S.E. de la Pique d'Estats (Pointe Gabarró) doit être considérée comme cime principale. Devant le refus de Buyse de l'admettre, il abandonne l'équipe.

En avril, on sollicite la reconnaissance officielle de la liste par les Fédérations de la Catalogne, Castilla-León, Aragonaise, Navarraise et du Pays Basque, ainsi que le CEC et le CAF. La Federació d'Entitats Excursionistas de Catalunya (FEEC) et la Fédération Basque sont les premières à répondre positivement au mois de juillet, ainsi que le CAF et le Comité du Massif Pyrénées. Le même mois, l'expulsion de l'équipe de Murciano et Ortás est menée à son terme, par suite du désaccord dans l'affaire de Los Gemelos.

La revue Pyrénées proposa de publier, en prémices, la liste approuvée par l'équipe. Ce qui se réalise dans le nº 154 du deuxième trimestre 1988. Nous avons déjà évoqué les règles d'admission des cimes dans le catalogue, voir à ce sujet l'entrée correspondante aux règles Buyse de classement des trois mille.


Première page de l'article de J.Buyse paru dans Pyrénées nº154.


La liste détaille 125 sommets principaux, 70 pointes secondaires et 74 cotes restantes. Nous la mettons ci dessous avec quelques annotations pour signaler des détails importants. Les sigles utilisées signifient : PCM, point culminant d'une montagne ; NA, nœud d'arêtes.


  Zone 1 : Balaïtous-Enfer-Algas    
       
  001 Pic Balaïtous, 3144m (PCM)    
    01 Tour George-Cadier, 3049m (1)
    02 Aiguille d'Ussel, 3020m  
    03 Aiguille Cadier, 3022m  
  002 La Fondella NE, 3068m (PCM)    
    04 La Frondella Central, 3060m  
  003 La Frondella SW, 3001m (NA)    
  004 Pic de la Grande Fache, 3005m (PCM)    
  005 Pic Occidental d'Enfer, 3073m (NA)    
  006 Pic Central d'Enfer, 3082m (PCM)    
  007 Pic Oriental d'Enfer, 3076m (NA)    
  008 Pic Arnales, 3006m (PCM)    
    05 Pic Arnales S, 3001m (2)
    06 Aiguille de Pondiellos, 3011m  
  009 Pic Garmo Negro (Arollas), 3051m (PCM)    
  010 Pic Algas (Algas N), 3012m (NA)   (3)
  011 Pic Argualas (Algas Central), 3046m (PCM)   (4)
    07 Argualas SE (Algas S), 3042m (4)
       
       
  Zone 2 : Vignemale    
       
  012 La Pique Longue, 3298m (PCM)    
  013 Pic du Clot de la Hount, 3289m (PCM)    
  014 Pic Cerbillona, 3247m (PCM)    
    08 Aiguille SW de Cerbillona, 3051m  
  015 Pic Central, 3235m (PCM)    
  016 Pic Montferrat, 3220m (PCM)    
  017 Grand Pic de Tapou, 3134m (PCM)    
  018 Pic de Milieu, 3129m (NA)    
  019 Piton Carré, 3197m (PCM)    
  020 Pointe de Chausenque, 3204m (PCM)    
    09 Epaule de Chausenque, 3154m  
  021 Petit Vignemale, 3032m    
       
       
  Zone 3 : Mont Perdu    
  022 Pic de Gabiétou Occidental, 3034m (PCM)    
  023 Pic de Gabiétou Oriental, 3031m (PCM)    
  024 Le Taillon, 3144m (PCM)    
  025 Le Casque, 3006m (PCM)    
  026 Tour de Marboré, 3009m (PCM)    
  027 Epaule de Marboré, 3073m (NA)    
  028 Pic Occidental de la Cascade, 3095m (PCM)    
  029 Pic Brulle, 3106m (PCM)    
  030 Pic Oriental de la Cascade, 3161m (PCM)    
  031 Pic Marboré, 3248m (PCM)    
  032 Petit Pic d'Astazou, 3012m (PCM)    
  033 Grand Pic d'Astazou, 3071m (PCM)    
  034 Le Cylindre du Marboré, 3328m (PCM)    
    10 Doigt du Mont Perdu, 3188m  
  035 Mont Perdu, 3355m (PCM)    
    11 Epaule E du Mont Perdu, 3077m (5)
  036 Soum de Ramond, 3254m (PCM)    
    12 Pic Henri Baudrimont, 3045m (6)
    13 Pic inférieur Baudrimont, 3026m (6)
  037 Pic las Olas, 3002m (PCM)    
       
       
  Zone 4 : La Munia    
       
  038 Pic Heid, 3022m (PCM)    
  14 Pointe des Aires, 3028m    
  039 Pic Troumouse, 3085m (PCM)    
  040 Pic Serre Mourène, 3090m (PCM)    
    15 La Petite Munia, 3096m  
  041 Pic de la Munia, 3134m (PCM)    
  042 Pic Robinera (Las Louseras), 3003m (PCM)    
       
       
  Zone 5 : Néouvielle-Pic Long    
       
  043 Pic Néouvielle, 3091m (PCM)    
  044 Pic de Ramougn, 3011m (NA)    
  045 Pic des Trois Conseillers, 3039m (PCM)    
  046 Turon de Néouvielle, 3035m (NA)    
  047 Pale de Crabounouse, 3021m (NA)    
  048 Pic de Bugarret, 3031m (PCM)    
  049 Dent d'Esibère Male, 3017m (PCM)    
  050 Pic Maubic, 3058m (NA)    
  051 Pic Long, 3192m (PCM)    
  052 Pic Badet, 3160m (PCM)    
    16 Campbieil antécime SSW, 3157m  
  053 Pic Maou, 3074m (NA)    
  054 Pic Campbieil, 3173m (PCM)    
  055 Grand Pic d'Estaragne, 3006m (PCM)    
       
       
  Zone 6 : Batoua-Batchimale    
       
  056 Pic de Lustou, 3023m (PCM)
    17 Pic de Batoua NE, 3032m  
    18 Pic de Batoua Central, 3008m  
  057 Pic de Batoua SW, 3034m (PCM)    
  058 Pointe de la Pez, 3018m (NA)    
  059 Pic Abeillé Occidental, 3024m (PCM)   (7)
  060 Pic Abeillé, 3029m (PCM)    
  061 Pic Marcos Feliu, 3057m (NA)    
    19 Petit Pic de Batchimalle, 3061m  
  062 Pointe Ledormeur, 3120m (NA)    
  063 Pic Schrader, 3177m (PCM)    
  064 Punta del Sabre, 3136m (NA)    
       
       
  Zone 7 : Posets-Eristés    
       
  065 Pic du Vétéran, 3125m (NA)    
  066 Pic des Jumeaux Jean et Pierre Ravier, 3160m (NA)    
    20 Posets antécime N, 3325m  
  067 Pic des Posets, 3371m (PCM)    
    21 Bardamina Occidental, 3073m  
  068 Bardamina Central, 3078m (PCM)    
    22 Bardamina Oriental, 3069m  
  069 Dent de Llardana, 3085m (PCM)    
    23 Tuca de Llardaneta, 3311m  
    24 Espadas antécime N, 3329m  
  070 Las Espadas, 3332m (PCM)  
    25 Tuca del Forao de la Neu, 3080m  
  071 Pic des Pavots, 3121m (NA)    
    26 Dent Royo, 3010m  
  072 Pointe NW des Tourets, 3007m (PCM)    
    27 Pointe SE des Tourets, 3004m  
  073 Pic Beraldi, 3025m (PCM)    
  074 Grand Pic d'Eristé, 3053m (PCM)    
  075 Petit Pic d'Eristé, 3045m (PCM)    
       
       
  Zone 8 : Clarabides-Perdiguère-Boum
       
    28 Clarabide Occidental, 3012m  
  076 Clarabide Central, 3020m (PCM)    
    29 Clarabide Oriental, 3010m  
  077 Pic Gias, 3011m (PCM)    
  078 Pic Saint-Saud, 3003m (NA)    
  079 Pic Camboué, 3034m (PCM)    
    30 Pointe Lourde-Rocheblave, 3104m  
    31 Gourgs-Blancs antécime W, 3122m (8)
  080 Pic des Gourgs-Blancs, 3129m (PCM)    
  081 Pic Jean Arlaud, 3065m (PCM)    
  082 Pic Belloc, 3008m (PCM)    
    32 Belloc Pointe Centrale, 3006m  
    33 Belloc Pointe S, 3007m  
  083 Pic des Spijeoles, 3066m (PCM)    
  084 Pic Gourdon, 3034m (PCM)    
    34 Pointe inférieure dera Baquo, 3004m (9)
    35 Cap dera Baquo Occidental, 3097m  
    36 Cap dera Baquo Oriental, 3106m  
  085 Grand Pic du Deilh dera Baquo, 3114m (PCM)    
    37 Petit Pic du Portillon, 3002m  
  086 Pic Robert Ollivier, 3050m (PCM)   (10)
    38 Perdiguère Occidental, 3176m  
  087 Pic Perdiguère, 3221m (PCM)    
    39 Hito de Perdiguère, 3170m  
    40 Quayrat antécime N, 3046m  
  088 Pic Quayrat, 3060m (PCM)    
  089 Pic Lézat, 3107m (PCM)    
    41 Pointe Lacq, 3011m  
    42 Pointe Mamy, 3050m  
  090 Pic Occidental des Crabioules, 3106m (NA)    
  091 Pic Oriental des Crabioules, 3116m (PCM)    
    43 Aiguille de Litérole, 3028m    
  092 Pic de Litérole, 3132m (PCM)    
    44 Pic Royo, 3121m  
    45 Aiguille du Col des Crabioules, 3025m (11)
    46 Tusse de Remuñe, 3041m  
    47 Pointe Occ. inf. du Maupas, 3043m (12)
    48 Pointe Occ. sup. du Maupas, 3045m (13)
  093 Pic Maupas, 3109m (PCM)    
  094 Pic Boum, 3006m (PCM)    
       
       
  Zone 9 : Maladeta-Aneto    
       
  095 Pic d'Albe, 3118m (PCM)    
  096 Dent d'Albe, 3136m (PCM)    
    49 Muela d'Albe, 3118m  
    50 Pointe Delmás, 3170m  
  097 Pic Mir, 3185m (PCM)    
  098 Pic Sayo, 3220m (PCM)    
  099 Pic Cordier, 3254m (PCM)    
  100 Pic Le Bondidier, 3185m (PCM)    
  101 Pic de la Maladeta, 3308m (PCM)    
    51 Pic Abadias, 3279m  
  102 Pic Maldito (Maudit), 3350m (NA)    
  103 Pointe d'Astorg, 3355m (PCM)    
  104 Pic del Medio (du Milieu), 3345m (NA)    
  105 Pic de Coronas (Coroné), 3293m (PCM)    
    52 Pointe des Déchaussés, 3298m (14)
  106 Pic Aneto (Néthou), 3408m (PCM)   (15)
    53 Aiguille Davui, 3350m (16)
    54 Aiguille Jean Escudier, 3315m  
  107 Epaule du Néthou, 3350m (NA)    
    55 Pic de la Brèche des Tempêtes, 3274m  
  108 Pic de Tempestades (Tempêtes), 3295m (PCM)    
    56 Fourche du Vallon Bleu, 3028m (17)
  109 Pic Margalide, 3240m (PCM)    
    57 Pic de la Brèche Russell, 3192m  
    58 Russell antécime NW, 3207m  
  110 Pic Russell, 3205m (PCM)    
    59 Aiguille sup. de Russell, 3146m  
    60 Aiguille inf. de Russell, 3118m (18)
    61 Russell Pointe E, 3034m  
  111 Pic de Mulleres (Moulières), 3010m (PCM)    
  112 Tuca de las Culebras (Couleuvres), 3060m (NA)    
  113 Pic de Vallibierna (Malibierne), 3062m    
    62 Vallibierna antécime E, 3030m  
    63 Aiguille Haurillon, 3035m  
    64 Aiguille de Cregüeña, 3005m  
    65 Aiguille Juncadella, 3015m  
  114 Pic Aragüells (Erouel), 3037m (PCM)    
    66 Aiguille Franqueville, 3065m  
    67 Aiguille Tchihatcheff, 3052m  
    68 Aiguille Argarot, 3035m  
       
       
  Zone 10 : Besiberris    
       
  115 Pic Besiberri (Bécibéri) N, 3014m (PCM)    
  116 Pic Maria Antonia Simò, 3002m (NA)    
  117 Pic Agusti Jolis, 3003m (NA)    
  118 Pic Besiberri (Bécibéri) S, 3030m (PCM)    
  119 Pic Comaloforno, 3032m (PCM)    
  120 Pic Célestin Passet, 3002m (PCM)    
  121 Punta Alta, 3014m (PCM)    
       
       
  Zone 11 : Estats    
       
  122 Pic Sotllo (Sullo), 3073m (PCM)    
  123 Pic Montcalm, 3077m (PCM)    
  124 Pic Jacint Verdaguer, 3128m (NA)    
  125 Pique d'Estats, 3143m (PCM)    
    69 Pointe Gabarrò, 3115m  
    70 Rodó de Canalbona, 3004m  


(1) Tour George-Cadier : c'est un autre nom pour l'actuelle Tour de Costerillou. George Cadier et son frère Edouard furent les conquérants de cet obélisque le 18 août 1913.

(2) Il y a toujours eu un doute pour l'Arnales Sud, des auteurs l'incluent et d'autres non. Suivant la cartographie la plus récente, il atteint 2996m.

(3) On continue avec la confusion Algas-Argualas. Ici signale le Pic Algas.

(4) Ce sont les deux pointes que présente l'Argualas.

(5) C'est l'actuelle Épaule d'Esparrets. Buyse mentionne qu'elle ne figure dans aucune carte. C'est faux, cette cote figure dans la carte du Mont Perdu de Franz Schrader de 1874, avec 3130m et dans l'édition de 1914, avec 3077m.

(6) Selon Buyse, ces pics furent découverts par Henri Baudrimont, mais ils étaient déjà cotés dans la carte de Schrader de 1914 : 3089m et 3018m. Jean Arlaud narre dans ses Carnets l'ascension du Pic Inferieur en 1931, en trouvant un cairn au sommet.

(7) En 1916, un article posthume de Juli Soler i Santaló dans les pages du bulletin du CEC, mentionne les cimes de la Pez. L'Abeillé Occidental attire l'attention d'Arlaud en 1937. Depuis 1938, il figure dans la cartographie espagnole comme une cote anonyme de 3024m. Josep Maria Sala le signale par un croquis dans la revue Montaña nº31 en 1954. Aux mêmes dates, un Pic de la Pez 3024m apparaît dans une carte peu connue des Pyrénées Centrales, œuvre de José Antonio Oyarzábal. Il est cité dans le Guide Ollivier Aure-Luchon en 1969. Gérard Raynaud publiait un article de son ascension en 1985 dans la revue Pyrénées nº141, il proposait le nom de Pic de la Pez. Henri Baudrimont réclama sa primauté car il l'avait gravi en 1939 et l'avait nommé Pic du Port de la Pez. Comme il y a deux pointes très proches, Buyse put ultérieurement les contenter tous les deux.

(8) L'antécime W des Gourgs Blancs apparait dans le guide Armengaud-Comet en 1953. Remarquez par contre que, dans cette liste de Buyse, ne figure pas la pointe centrale des Gourgs Blancs, appelée aujourd'hui Tour Armengaud, qui est une autre cote.

(9) Plus tard, on la nommera Pointe Audoubert.

(10) C'est le pic du Portillon d'Oô. Baptême arbitraire de Buyse contre l'avis du présumé honoré. C'est la cause principale de l'abandon de l'équipe par quelques uns des membres français.

(11) Ultérieurement sera baptisée par Buyse comme Aiguille Jean Garnier à la mémoire de celui-ci, décédé en novembre 1988.

(12) C'est l'actuelle Pointe Navarro.

(13) C'est l'actuelle Pointe Rabadá.

(14) La Pointe des Déchaussés commémore l'ascension de l'Aneto par la voie de Jaume Oliveras et Antoni Arenas, le 24 juillet 1906. Ultérieurement, Buyse dut penser que ce nom n'identifiait pas les protagonistes.

(15) Il y a des cartes où l'Aneto figure avec une altitude de 3408m.

(16) Peut être une coquille puisqu'il est écrit ainsi : Davui. C'est, en réalité, en souvenir de Vicens Daviu, mort en 1975 aux Encantats, que ses amis Ramón Oriol et Juan Mª Dalmau baptisèrent cette aiguille.

(17) En France, Fourche du Vallon Bleu. Vallon Bleu fut utilisé par Russell en 1877. Fourche du Vallon Bleu est, comme le disait Arlaud, le début de la crête de Salenques. En Espagne, Forca Estasen à la mémoire de la première ascension espagnole de la crête par Lluis Estasen, Josep Rovira et Jofre Vila en 1927.

(18) C'est une petite aiguille placée dans la crête Sud du Pic Russell. Ultérieurement, elle fut déclassée par manque de proéminence.


FTer

mercredi 20 mai 2015

Les trois mille fantômes. Antécime Nord du Pic Le Bondidier.

Du second Pic Occidental de la Maladeta, nommé Pic Sayó par Feliu Izard dans sa liste de 1985, se dessine, au Sud, un contrefort relié à la crête principale de la Maladeta par le col Cordier. Il forme une crête qui présente deux pointes, la principale étant la pointe Sud. Son versant méridional va mourir sur le lac de Cregüeña.

En août 1921, les alpinistes du Groupe des Jeunes font une incursion dans les massifs des Posets et de la Maladeta. Un des buts était d'accompagner Pierre Soubiron depuis la Rencluse pour le baptême de son pic. La cérémonie se faisait dans son déroulement en arrosant le sommet de vin rancio le 23 de ce mois. Le retour a lieu par le Sud du massif, en couchant dans la cabane de la Ribereta à Vallibierna. Au lever du jour les cimes sont nuageuses. La caravane traverse le col de Cregüeña sous la menace du mauvais temps. Aux abords du lac de Cregüeña le projet d'atteindre le col Maudit est abandonné. La caravane se disperse : Soubiron, Bousquet et Rousian décident d'atteindre la brèche d'Albe. Arlaud, renseigné par Louis Le Bondidier, comprend qu'il est au pied du "dernier 3000 vierge" (après on en trouvera d'autres). Il convainct Raymond d'Espouy et Jean Alba d'essayer de le gravir. Dans la brume, en grimpant des cheminées glacées, ils parcourent la crête Sud et à 11 heures atteignent le sommet. Ils poursuivent jusqu'au col Cordier où Bousquet, à demi-gelé, attend leur arrivée. Après des difficultés pour trouver la brèche supérieure d'Albe à cause du brouillard, ils sont à la Rencluse à 14 H 40.

Le 17 juillet 1922, Jean Arlaud, Raymond d'Espouy et Jean Maigné retournent au sommet, où ils rédigent le procès-verbal du baptême : Pic Le Bondidier [Carnets de Jean Arlaud, 1913-1927. Tome I. Toulouse, 1965]. Certes, la Commission de Toponymie et de Topographie, en session à Pau le 12 mars 1922, après enquête auprès de la Société Peñalara, donne ce nom au pic jusqu'alors innommé. Mais surprenant, à cette même session, on accepte la motion de ne pas donner à quelque pic que ce soit, le nom d'un alpiniste vivant [Bulletin Pyrénéen nº160, III de 1922, pp.370-374]. Louis Le Bondidier décédait en 1945.


Photographie jointe dans le récit des Carnets de Jean Arlaud, juillet 1922.


Récemment, les études toponymiques sur les Pyrénées Aragonaises depuis l'an 2000, signalent pour ce pic le nom de Morrón de Cregüeña ou de las Maladetas.

Entre le col Cordier et la cime principale se dresse une antécime, cataloguée par Buyse comme cote restante 1081 avec une altitude de 3149m selon Henri Baudrimont. Luis Alejos la cite comme Première Cote de Le Bondidier dans son livre [Pirineos, guía de los 3000. Bilbao, Editorial Sua, 2005]. Elle figure aussi, sans nom et 3146m dans l'œuvre de Miguel Angulo [Pirineos, 1000 ascensiones. Tomo IV. Donostia, Elkarlanean, 1998]. Le SITAR établit une proéminence de 11,42m vers le pic Le Bondidier. Le 19 juillet 2014, Fidel Sáez de Heredia et Luis Mata visitaient le lieu en mesurant une proéminence de 12m. À la vue de ces deux confirmations, on peut accepter, bien que très approximative, cette Antécime Nord du Pic Le Bondidier comme un trois mille secondaire.


Versant Est du Morrón de Cregüeña. Auteur : Luis Mata.


Consulter l'itinéraire sur le lien suivant : Antécime Nord du Pic Le Bondidier.

Données techniques:
Le Bondidier Nord:         3156m
Brèche entre Le Bondidier: 3144m
Pic Le Bondidier:          3159m


FTer

dimanche 18 janvier 2015

Liste des trois mille de Feliu Izard (4ème édition. 1987).

Au printemps 1987, Feliu Izard, sous le patronage du Centre Excursionista de Lleida, publie la première révision de sa liste de trois mille de 1985. Les variations sont minimes, mais elles ont de l'importance. Elles dénotent que Feliu Izard a consulté la liste de Buyse dans Muntanya de l'année précédente, et il échange le nom entre les Aiguilles de Cregëña et Juncadella pour s'adapter aux altitudes erronées indiquées dans la carte Alpina. Altitudes qu'il n'avait pas remarquées en 1985. Il continue à signaler la position des Aiguilles de la crête de Cregüeña : Occidentale, Centrale et Orientale. Buyse, ignorant ce renseignement et se fondant seulement sur les altitudes, inverse involontairement les noms Cregüeña et Juncadella, car quand les altitudes sont remaniées, elles traînent avec elles les noms adjugés. C'est frappant qu'une fausse première, celle du Juncadella par Haurillon sur la crête méridionale du Pic Maudit, donne lieu à ce désaccord toponymique.

Il convient de commenter ici l'histoire de cette première sur la crête de Cregüeña, puisqu'elle est une référence très commune et absolument fausse.

Un article d'André Armengaud dans la revue Pyrénées nº26 avr-juin 1956, avec une interview du guide de Luchon Jean Haurillon peu d'années avant son décès, est à la base de cette attribution. Haurillon, qui parle par cœur, donc sans certitude des dates, dit avoir parcouru la crête de Cregüeña en 1908. Ce récit est repris par Jean Escudier dans son livre de 1957 "El Aneto y sus hombres". En 1958, dans le guide "Posets-Maladeta" d'Armengaud et Jolis, s'ajoute Emili Juncadella comme client de Haurillon au parcours qui, désormais, est daté en 1910. Ultérieurement Marcos Feliú Dord s'en fait l'écho en 1978 dans "La conquista del Pirineo". En 1976, le Château de Montesquiu qui fut le lieu de résidence d'Emili Juncadella, est donné à la Diputación de Barcelona. C'est alors que paraît le journal de courses de Juncadella entre 1908 et 1913. David Vilaseca Basco l'étudie dans son livre "Emili Juncadella. Aventures d'un burgès als Pirineus", Cossetania Edicions, 2004. On peut déduire du récit que jamais Juncadella et Haurillon ne s'attaquèrent à la crête de Cregüeña. Une tentative au Pic Maudit faite le 12 et 13 août les en approche. Ils n'arrivent pas à cause du mauvais temps, se contentant de l'ascension, depuis le lac de Cregüeña, du col voisin de l'actuel Pic Abadías (pas le col Maudit, mais celui qui était dénommé Brèche Sud de la Maladeta ou Col d'Aneto), pour descendre par le glacier d'Aneto et en traversant le Portillon Supérieur s'acheminer vers l'Hospice de Luchon. Il est à remarquer que les carnets de Haurillon ne sont trouvés nulle part, donc il n'existe aucun témoignage ou document de quelques-unes des premières qui lui sont attribuées. La dernière partie de la crête, celle la plus proche du sommet du Pic Maudit fut parcourue le 3 août 1905 par Louis Le Bondidier et Louis Camboué avec les guides Sansuc et Baylat-Lucquet à l'occasion de la conquête du Pic Maudit. La première ascension documentée de la crête de Cregüeña (pas en entier, mais depuis la troisième aiguille : Aiguille Haurillon) est faite le 3 août 1928 par Jean Arlaud, P.Abadie, L.Bridenne, G.Guiraud, J.Prunet et P.Seguy, dans le cadre du campement de GDJ à Llosás. En 1935, Joaquim Toldra et Francesc Homedes, lors de la première descente de cette crête, non pas intégrale puisqu'ils abandonnent très haut, citent qu'elle a été parcourue par trois ou quatre cordées françaises. Première ascension hivernale par André Armengaud en février 1957.

C'est sur la base de cette prétendue première que Feliu Izard nomme les aiguilles, jusqu'alors anonymes, de la crête, avec les noms de Haurillon pour la plus haute, Juncadella pour l'intermédiaire et Cregüeña, en étant le nom de la crête, pour la petite. Citons en passant que Buyse, non seulement commet une erreur en échangeant les noms des aiguilles, mais, dans son livre, identifie aussi faussement le guide. Certes, dans les éditions en espagnol de son livre, il signale que Haurillon était l'un des guides de Russell. Le Haurillon dont parle Buyse, aussi prénommé Jean (1816-1868), est d'une branche familiale differente du Jean Haurillon appelé "Danse" (1878-1964), à qui est dédiée l'aiguille. Dans l'édition en français du livre, par contre, on a corrigé tout court signalant que le Jean Haurillon de l'aiguille était l'un des guides de Jean d'Ussel, chose avérée dans le premier parcours intégral du Pic Russell à l'Aneto en 1912.

Miquel Capdevila ne tombe pas dans l'imbroglio de Buyse et, dans son livre "Pirineos: Los tresmiles en 30 jornadas", adopte l'ordre correct établi par Feliu Izard.

Couverture de la quatrième édition de la brochure. (Gentillesse de Luis Alejos)

Nous reproduisons ci-dessous les trois mille de la quatrième édition de la lista de Feliu Izard.

 NOM ALT. Autres dénominations Notes
         
1 Pic d'Aneto 3404    
2 Pic dels Posets 3375 Pic de Llardana  
3 Mont Perdut 3355    
4 Punta d'en Astorg 3354    
5 Espatlla d'Aneto 3350 Pta. dels frères Cadier o Cap des 5 frères  
6 Pic Maleït 3350    
7 Pic del Mig 3345    
8 Pic de les Espases 3332 Pic de Llardaneta  
9 Cilindro de Marboré 3325    
10 Tuca de Llardaneta 3311   (1)
11 Pic de Corones 3310    
12 Pic de les Tempestats 3310    
13 Pic de la Maladeta 3308    
14 La Pique Longue 3298    
15 El Clot dera Hount 3274    
16 El Soum d'en Ramond 3254 Pic d'Añisclo  
17 Pic de Marboré 3253    
18 Punta d'en Cordier 3252 Maladeta Occ. Sur 1ª  
19 Pic de la Cerbillonera 3247 Cerbillonar, Cerbillona, etc  
20 Pic de na Margalida 3241    
21 Pic Central 3235    
22 Perdiguero 3221    
23 Pic de Montferrat 3220    
24 Punta d'en Sayó 3220 Maladeta Occ. Sur 2ª  
25 Pic d'en Russell N 3207    
26 Punta d'en Chaussenque 3205    
27 Pic d'en Russell 3205    
28 Le Piton Carré 3198 Les Jumeaux  
29 Le Pic Long 3192    
30 Punta d'en Mir 3178 Maladeta Occ. Sur 3ª  
31 El Dedo del Mont Perdut 3178    
32 Gran Bachimala 3177 Machimala, Pta. Schrader  
33 Punta d'en Delmàs 3170 Maladeta Occ. Sur 4ª  
34 Pic Or. de la Cascada 3161    
35 Pic Badet 3160    
36 Los Gemelos 3160   (2)
37 Pic de Campvielh 3157    
38 Pic de Lentilha 3156    
39 Pic de Lliterola 3152    
40 Pic de Tapou 3150    
41 Pic d'en Le Bondidier 3150    
42 Pic de Marmuré 3145 Bat-laitouse, Balaitus, Pico Moros  
43 Pic de Taillón 3144    
44 Punta del Sabre 3143    
45 Pica d'Estats 3143    
46 Dent d'Alba 3136    
47 Pic de la Munia 3134    
48 Pic dels Gorgs Blancs 3131    
49 Pic del Milieu 3130   (3)
50 Pic del Veterano 3125   (4)
51 Punta d'en Mossèn Cinto 3125 Punta N.Oest o Pic Occ. de la Pica  
52 Pta. dels Pavots 3121 Tucon Royo  
53 Pic Roio 3121    
54 Pta. d'en Ledourmeur 3120    
55 Pic d'Alba 3118    
56 Pic Or. dels Crabiolès 3118    
57 Pta d'en Gabarró 3115 Pta. S.Est o Pic Or. de la Pica  
58 Seilh dera Vaca 3114    
59 El Malhpas 3109    
60 Pta. d'en Lourde-Rocheblave 3107    
61 Pic d'en Brulle 3106 Pic Central de la Cascada  
62 Pic dera Vaca 3106    
63 Pic Occ. dels Crabiolès 3106    
64 Cap dera Vaca 3097    
65 La petita Munia 3096    
66 Pic Occ. de la Cascada 3095    
67 Pic de Neuvielh 3092 Pic d'Aubert  
68 Pico del Infierno 3091 Gran Pico de la Quijada de Pondiellos  
69 Sierra Morena 3090    
70 Pic d'en Lezat 3090    
71 Pic de Troumouse 3085    
72 Dent de Llardana 3085    
73 Montcalm 3080    
74 Pic de Bardamina 3079    
75 Pic Occ. del Infierno 3076    
76 Pic d'en Jean Arlaud 3074 Pic d'Oo  
77 Pic Maou 3074    
78 La Espalda de Marboré 3073    
79 Pic de Sotllo 3073    
80 Gran Pic d'Astazou 3071    
81 El Garmo Negro 3070 es el apropiado "Pico Bandera"  
82 Pico de las Frondellas 3069    
83 Pic Maubic 3069    
84 Pta. Ctal. Frondellas 3068    
85 Pic de Vallhiverna 3067    
86 Pta. d'en Franqueville 3065    
87 Pic dels Spijoles 3065    
88 Pic de les Colobres 3062    
89 Petit Bachimala 3060    
90 Pico Or. del Infierno 3056    
91 Gran Pic de Bagüenyola 3053 Eriste Ctal., Leners  
92 Pta. d'en Cikhacev 3052    
93 Torre d'en Costerillou 3049 Torre dels germans Cadier  
94 Pico de la Argualas 3046 Arollas, no hauria de ser el "Pic Bandera"  
95 Eriste Sud 3045 Bagüenyola Sud  
96 Pic del Portillò d'Oô 3044    
97 Pta. d'en Camboue 3043    
98 Pta. Sans Nom 3040    
99 Pic des Trois Conseillers 3039    
100 Pic d'Aragüells 3037    
101 Pta. de l'Abeille 3036    
102 Pic de Culfreda sud 3035 Batouas sud  
103 Pta. d'en Argarot 3035    
104 Turon de Neuvielh 3035    
105 Agulla d'en Haurillon 3035 Pta. Or. cresta Cregüenya  
106 Gran Quayrat 3034    
107 Pic Occ. de Gabietu 3034    
108 Pic d'en Gourdon 3034 Pic Noir  
109 Pic de Comaloforno 3033 Montado de Caldes  
110 El petit Vinhamala 3032    
111 Pic de Culfreda nord 3032 Batouas nord  
112 Pic de Bugarret 3031    
113 Pic Or. de Gabietu 3031    
114 Pico de Algas 3030    
115 Besiberri 3030    
116 Pics de Clarabide 3028    
117 Pic de Lustou 3026 Pic d'Estiouere o du Tour  
118 Pic d'en Beraldi 3025 Bagüenyola o Eriste Nord  
119 Pta. d'en Heredia 3024 Pico Anónimo  
120 Pta. de la Pez 3024    
121 Agulla d'en Ussel 3022    
122 Pta. d'en Heïd 3022    
123 Pala Carbonouse 3021    
124 Dent d'Estibere Male 3017    
125 Agulla de Pondiellos 3015    
126 Pta. Cregüenya 3015 Pta. Occ. Cresta Cregüenya (5)
127 Besiberri Nord 3014    
128 Pta. Alta de la Comaslesbienes 3014    
129 Petit Pic d'Astazou 3012    
130 Pta. de Ramougn 3011 Turon Petit  
131 Pic de Gias 3011    
132 Tuc de les Mulleres 3010    
133 El Diente Royo 3010    
134 La Torre de Marboré 3009    
135 Pic de Turets 3007 La Forqueta  
136 Pic de Robinhera 3007 Louseras  
137 El Corral Ciego 3006 Casque de Marboré  
138 Pta. Occ. de las Frondellas 3006    
139 La Gran Faixa 3006    
140 Pic Nord de Pondiellos 3006 Arnales Nord  
141 Pic d'Estaranha 3006    
142 Pics d'en Belloc 3006    
143 Agulla d'en Juncadella 3005 Pta. Central Cresta Cregüenya (6)
144 Pic Rodó de Canalbona 3004    
145 Pic del Boum 3004    
146 Pta. d'en Saint-Saud 3003    
147 El Doble Ressalt 3003 Besiberri Central  
148 La Punta de las Olas 3002    
149 Pta. d'en Celestin Passet 3002    
150 Pic de Pondiellos 3001 Arnales Sud  

(1) Tuca de Llardaneta, cime prise dans la liste publiée dans Muntanya l'année avant par Buyse.

(2) Los Gemelos (Les Jumeaux). Suivant la nomenclature de Buyse, la localisation géographique disparaît.

(3) Pic du Milieu, également pris dans la liste précédente de Buyse.

(4) Pico del Veterano. Il remplace le Gemelos Nord sur la proposition de baptême de Buyse.

(5) Punta de Cregüenya. L'altitude de cette pointe est modifiée pour s'adapter aux altitudes signalées dans les cartes Alpina, mais on maintient sa localisation comme la plus proche du col de Cregüeña.

(6) Agulla d'en Juncadella. Comme la précédente. On rectifie l'altitude pour être d'accord avec celles erronées de la carte Alpina, mais elle est toujours la centrale de la crête.

Nous remarquons que, pour deux cimes, Gemelos et Veteranos, on suit la nomenclature utilisée par Buyse, et deux autres cimes oubliées dans les éditions précédentes s'y ajoutent, prises de la même liste : Tuca de Llardanete et Pic de Milieu. En plus sont modifiées les altitudes des deux premières aiguilles de la crête de Cregüeña pour s'ajuster à celles erronées d'Alpina. Ultérieurement, Buyse méconnaîtra cette correction, le bouleversement des noms des aiguilles sera consommé. De plus, il y a quelques différences toponymiques et d'altitudes moindres pour d'autres cimes.


FTer